| Vie Municipale

| Enfance - Jeunesse

| Cadre de vie

| Culture - Loisirs - Sports

| Vie économique

| Solidarité - Santé

| Services en ligne

Menu

Ville de Sainte-Adresse

Changer ses habitudes, prendre de nouveaux repères

Désormais le site internet de la Ville vous propose une rubrique intitulée 'Changer ses habitudes, prendre de nouveaux repères'.

Vous y trouverez des conseils santé, les bonnes pratiques en images, toutes les informations nécessaires pour prendre soin de votre santé et protéger les autres.

Une question à poser, vous pouvez l'adresser à Catherine Ducreux, Conseillère Municipale en charge de la Prévention, de la Santé et du Handicap, par mail catherine.ducreux@sainte-asdresse.fr



Où en sommes-nous ?

Voici trois tutoriels pour vous guider.
Des questions n'hésitez pas à les transmettre à Catherine Ducreux, Conseillère Municipale en charge de la Prévention, de la Santé et du Handicap, par mail catherine.ducreux@sainte-asdresse.fr.
Se laver régulièrement les mains.
Mettre un masque sur le nez, la bouche et le menton. Aérer autant que possible.
Garder ses distances.
Jeter dans un sac fermé les masques Dans une Poubelle. Merci pour les employés Municipaux.

Des gestes barrières de notre quotidien.
Des recommandations des Pédiatres et des Médecins Généralistes.


Retour sur nos nouveaux repères en temps d'épidémie

Les grandes épidémies mondiales sont rares. Tous les 100 ans environ.
Aujourd'hui entre inquiétude et incrédulité, comment vivre dans ce temps de circulation du Virus Covid19 mais aussi des autres virus saisonniers qui font leur retour, avec bon sens, en préservant nos activités, notre santé et celles des autres?
Nos précautions sont nécessaires.

Masques, lavage fréquents des mains, gel hydroalcoolique. Gants sur les lieux de travail quand les outils sont communs. Aération fréquentes des locaux.
Imaginez recevoir des petites expositions à de la farine pulvérisée pendant plusieurs heures... Vous serez saupoudré de farine... Si c'est d'un virus dont il s'agit, vos mains aussi seront farinées...
Alors toucher sa bouche, son nez, ses yeux, portes d'entrée du Covid19 en transmettront et sans son masque vous en respirerez.
Ras le bol, ok... Pourtant, c'est comme ça.

Quels sont nos proches que nous souhaitons protéger ? Le bon sens va nous aider à décider pour eux et vous. Apprendre à se souvenir des rencontres de personnes, enfants « enrhumés » que nous faisons, pour avoir une idée des contagieux croisés. Rhino-pharyngite ou autre chose. Pas si simple.

Alors limiter les risques est possible.

N'oublions pas que les médecins, les soignants sont débordés.
Tous les professionnels de proximité sont exposés et ont déjà été très touchés, certes surtout dans certains territoires,
pas dans tous.
Ils se protègent davantage, ils n'ont aucune envie de tomber malades. Pour certains ce serait la mort de leur commerce, de leur activité.

Lancer une boîte à idées pour réussir à contenir l'épidémie, un enjeu pour gagner, en continuant à vivre avec le sourire...dans le respect de tous.


Les vacances, profitons-en ! Mais attention aux grosses chaleurs !

Échanges, détente et activités physiques en plein air à la fraîcheur seulement, plaisir d'être à nouveau ensemble.
Les enfants sont très impliqués à suivre les gestes barrières, alors bravo aux parents de continuer à les respecter, le virus circule.
Par contre les enfants sont très sensibles aux grosses chaleurs, c'est à nous de les protéger. À l'ombre, au frais, boire beaucoup d'eau!

Les Masques sont désormais obligatoires en lieux clos et lors de grande foule, à changer plus souvent avec les grandes chaleurs et surtout, faites plus de pauses, hydratez vous.
Lavage des mains très fréquents.

Nos bons réflexes sont toujours nécessaires, pour se protéger du soleil, de la chaleur, du virus, sans oublier notre environnement!
Profitons-en, pour réinventer les vacances! 



Suivre les flèches...

Le retour à l'école: la joie de retrouver les copains, les enseignants est grande, ça se passe bien, les parcours fléchés pour circuler dans la cour de l'école sont plutôt bien suivis.
Merci à tous pour cette reprise réussie.
Un bon entraînement pour notre nouveau quotidien.

Ici un exemple de parcours fléché en ville.


Grosse chaleur et port du masque

Nous devons rester mobilisés, vigilants et réactifs pour continuer à maîtriser cette situation.

La chaleur avait rendu difficile le port du masque. On peut conseiller le renouvellement plus fréquent des masques pendant la grosse chaleur.
Sans oublier de s'hydrater, de faire des pauses. Dehors, le masque peut-être retirer. Néanmoins, avec les pics de pollution revenus, les pollens, le masque protège, donc aux cas par cas pour chacun.
La météo va vers la fraîcheur.
Vivre avec, ces nouveaux repères, lavage des mains le plus souvent possible.

Des parcours de circulation fléchés sont mis en place, ils permettent la distanciation.


Les écoles pour tous, les lieux de convivialité rouvrent, les frontières aussi bientôt. Comment faire ?

Oublier est bien sûr tentant.
Pourtant, garder nos distances reste  très souhaitable.
Tant que le virus n'a pas totalement disparu, nous devons, avec bon sens, éviter les rassemblements confinés, les gestes rapprochés répétés. Port du masque dans les transports en commun, les lieux fréquentés, confinés où les distances ne pourraient être respectées.
Se laver les mains très souvent est nécessaire, gestes qui redeviennent un quotidien banal, normal.
Il protège des gastro aussi...
Nettoyage méticuleux, déconfinement des courses.
Moins de contraintes, mais une persévérance à se protéger et protéger !
Pour l'école, oui, soutien à nos écoles, la Mairie y veille, autant que possible.
Bonnes retrouvailles d'une certaine liberté !
Laquelle « liberté s'arrête là où commence celle des autres », John Stuart Mill, ici en temps d'épidémie.

Oui, pas si simple.



 


Rentrée scolaire et déconfinement 

Retour souhaité de tous à l'école, au collège, au lycée. Pourtant pas tous...
Retour par demie classe, choix pas toujours compris, ressenti comme injuste pour certains.
Craintes encore pour certaines familles, demande pour d'autres.
Les enseignants font au mieux avec les ATSM de la Mairie, mais ça coince, pas de place pour tous.
Les gestes barrières , surtout tenir les distances n'est pas spontané chez l'enfant.
Comment s'y retrouver !
Si vous, votre enfant appréhendez de trop, en parler pour éviter de cristalliser des peurs. Les difficultés persistantes de sommeil, endormissement que faire ? Insister avec les rituels du coucher, « maintenant c'est l'heure de dormir ».
Les ado sont partagés aussi, y aller ou pas : l'école est obligatoire, retrouver cours et copains nécessaires, mais pas de place pour tous, chacun son tour ?
Ce virus est toujours en circulation à bas bruit.
Se laver les mains, garder la distanciation physique, un nouveau repère à acquérir... même pendant les vacances qui vont arriver.
Pourtant avec les plus jeunes, impossible de ne pas les consoler, oui compliqué entre prudence et bon sens, pour continuer à stopper l'épidémie ! 



Déconfinement dix jours après...

Les masques pas simples !

Surtout pour travailler, le port du masque donne chaud, de la buée sur les lunettes, impossible de faire d'effort physique.
Changer de masque toutes les trois heures et faire une pause au grand air est nécessaire pour son bien être.
Pour vos lunettes, on peut les laver à l'eau savonneuse, les laisser sécher, un truc anti-buée.


Le déconfinement, fatigant...

Le virus n'est pas dans l'air, mais bien dans les postillons et sur les surfaces

Des nettoyages de la maison, des poignées de porte, des interrupteurs, des téléphones portable, des vélos, des voitures sans oublier le lavage des mains sont des gestes très souvent répéter mais toutefois, cela ne doit pas devenir envahissant.

Un constat, le déconfinement fatigue : changement de rythme, crainte du virus, gestes barrières à faire et masque parfois gênant.

Calmer le rythme qui s'emballe à nouveau, trouver ses repères, les mêmes gestes deviennent de nouvelles habitudes avec le temps, cela devient moins fatigant, moins stressant.

Un espoir, pas de nouveaux clusters en Normandie.

Comment bien utiliser un masque barrière ?



Lavage des mains répété et systématique
Toujours se laver les mains avant de mettre le masque, puis avant de l'enlever et après l'avoir retirer (le masque peut être contaminé).

Quand mettre le masque ?
Pour :
- sortir,
- faire les courses,
- travailler en petit groupe,
- éviter de contaminer et de recevoir des postillons.

Comment bien le positionner ?
Bien l'ajuster pour éviter 'les fuites' : couvrir complétement nez, menton et côtés du visage.

Comment le mettre ou l'enlever ?
Le mettre et l'enlever par les liens, sans toucher la partie extérieure ou celle en contact avec le nez et la bouche.
EVITER DE LE MANIPULER
Ne pas manipuler le masque en cours d'utilisation.
Le manipuler uniquement avec les liens.
Si manipulation indispensable, se laver les mains ensuite.

Combien de temps le porter ?
3h d'utilisation maximum, ou s'il est mouillé, l'enlever et le jeter à la poubelle s'il est à usage unique.
Le mettre dans un sac poubelle dédié uniquement à cet usage.
Stocker ce sac 24h au moins avant de le mettre dans le bac des ordures ménagères.
Si je ne peux pas le désinfecter tout de suite, je le range dans une boîte hermétique (ex.: une boîte en plastique à désinfectée avec de l'eau de javel). Le virus ne survit pas plus de 4 jours dans ces conditions.
S'il est en tissu, un lavage en machine à 60° sur un cycle de 30 minutes avec un peu de lessive suffit à détruire le virus. Ne pas utiliser d'alcool  ni de javel.

CELA NECESSITE UN PEU D'ENTRAINEMENT POUR UN BON USAGE DE VOTRE MASQUE.


Les gants sont-ils utiles ?


NON

Le virus ne passe pas à travers notre peau, encore moins par la peau des mains. Les gants peuvent toujours être une source de souillage par des gouttelettes contenant des virus (les gouttelettes sont les sécrétions respiratoires qu'on émet quand on parle, qu'on tousse, ou qu'on éternue).


Par ailleurs, les gants donnent un faux sentiment de sécurité, les études montrent que les porteurs de gants se touchent bien plus souvent le visage, et risquent de plus se contaminer.


Porter des gants est donc inutile, sauf dans des situations très spécifiques (personnels soignants réalisant des prélèvements ou gestes à risque). Ce sont les gestes barrières (se laver fréquemment les mains, tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter après utilisation) et les mesures de distanciation physique qui sont efficaces.

Votre mairie est ouverte aujourd'hui jusqu'à 13h

> Voir les horaires

Agenda

PARFOIS Concert Rock

samedi 7 novembre 2020

Gym à la plage

Les dimanches de septembre et octobre

Concert d'orgue

dimanche 11 octobre 2020

Journée du Patrimoine

dimanche 20 septembre 2020

> Voir tous les événements